Productions Forever Index du Forum Productions Forever
films, CDs, livres, actualités - www.foreverprod.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Plus on tue d'enfants, moins on est condamné ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Productions Forever Index du Forum -> actualités
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
lucas.said
Site Admin


Inscrit le: 22 Oct 2007
Messages: 60

MessagePosté le: Mar Juin 23, 2009 6:57 pm    Sujet du message: Plus on tue d'enfants, moins on est condamné ? Répondre en citant

Plus on tue d'enfants, moins on est condamné ???

Patrick Henry avait assassiné UN enfant ; il est resté 38 ans en prison, et lorsqu'on a pensé à le libérer, les médias ont clamé haut et fort que “l'opinion publique ne l'accepterait pas” ; ben voyons…

Mme Courjaud a tué trois enfants et elle ne fera que 4 ans de prison, soit dix fois moins que Patrick Henry alors qu'elle a tué trois fois plus. J'ai du mal à comprendre ce genre de mathématiques… Quant aux médias, extrêmement “compréhensifs”, ils espéraient rien moins qu'une libération immédiate, pour qu'elle puisse retrouver les enfants qu'elle avait omis de tuer à leur naissance ; ben voyons…

Cela fait aussi penser à l'affaire de la tuerie d'Auriol, où des membres du S.A.C. avaient assassiné les parents sous les yeux de leur enfant et ce dernier ensuite aussi, gratuitement ; après seulement six ans de prison, certains des auteurs ont été libérés (?).

Bref, il semblerait qu'il vaut mieux tuer toute une famille ou plusieurs enfants plutôt qu'un seul (?). A moins que lorsqu'une mère (indigne) tue ses nouveau-nés, ce ne soit considéré que comme une sorte d'avortement un peu tardif, pas très grave (et bientôt remboursé par la sécu ?). Ce qui fait penser à cela c'est que Mme Courjaud n'ait même pas fait l'objet d'un suivi psychologique obligatoire et qu'elle risque donc de récidiver un an après sa sortie…

L'attitude “aimante” du mari est aussi un peu bizarre : sa femme lui tue trois de ses enfants à lui aussi, et il passe l'éponge avec une facilité déconcertante ; comme le dit une expression consacrée : ces faits se seraient-ils passés “à l'insu de son plein gré” ? On peut aussi soupçonner une sorte d'entente entre les conjoints : on laissait le mari hors cause s'il “pardonnait”, et sa femme endossait seule les faits, car une mère qui tue ses nouveau-nés ne risque pas grand chose, manifestement. Par contre, si c'était le père (ou Patrick Henry !) qui avait tué ces trois bébés, ils auraient eu droit à la prison à vie, évidemment, y compris la rétention de sûreté…

Mais ce qu'on oublie dans ces histoires, c'est qu'un jour, dans un monde dit “meilleur”, tueurs et victimes se retrouveront face à face, et là il y aura des explications plus que pénibles ! Les tueurs d'Auriol, quand il se reverront le jeune garçon qu'ils ont tué froidement, que vont-ils lui dire ? En tous cas, leur qualité de vie éternelle sera forcément moindre que celle de leur jeune victime. Pour Mme Courjaud, ce sera pareil : comment vont réagir ses trois jeunes enfants quand elle va leur dire qu'elle “ne les a pas gardés” pour des raisons de “confort” ? Ses enfants risquent d'être beaucoup moins compréhensifs que la bizarre justice des hommes…

Paradoxalement, le seul qui risque de tirer son épingle du jeu, c'est Patrick Henry. D'abord, parce qu'il a “payé”, et longuement. Ensuite, il faut se rappeler les circonstance de l'époque : Patrick Henry avait l'impression de vivre une vie de m…, et sur ces entrefaites, il rencontre le jeune Luc Tahon qui semble lui aussi avoir des difficultés à vivre ; Patrick Henry a voulu éviter que ce jeune ne souffre toute sa vie comme lui, et il a décidé une sorte d'euthanasie ; et c'est lui qui a eu une vie de m… pendant 38 ans et plus, au lieu de Luc… Quand Patrick et Luc se reverront, Luc dira à Patrick que ce dernier avait pris au tragique ce qui n'était que les aléas courants de la pré-adolescence, et qu'il n'était pas sûr du tout que Luc galère plus longtemps que cette période que tous les adolescents traversent. Il y a donc eu méprise, que Patrick a payée de 40 ans de sa vie : il aura préféré endosser une vie de galère à la place de celle qu'il pensait que le pauvre Luc allait avoir, et Luc comprendra cette tragique erreur. Et, contrairement aux autres, Patrick aura déjà assez payé comme ça…

Quoi, que dites vous ? Qu'il n'y a rien après la mort et qu'on ne devra jamais rendre compte de ses actes ? En êtes-vous si sûrs ? Au nom du fameux “principe de précaution”, ne serait-ce pas plus prudent de faire “comme si” ? Et si on s'est trompés, ce n'est pas grave : on ne sera même plus là pour s'en apercevoir… Mais au moins, on laissera un bon souvenir derrière soi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Productions Forever Index du Forum -> actualités Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com